porno
TUSKON | Déclarations du ministre d’Etat et négociateur en chef Egemen Bağış
   www.tuskon.org | Giriş sayfam yap | Sık kullanılanlar
Basında Biz

Déclarations du ministre d’Etat et négociateur en chef Egemen Bağış

Nous allons traiter les déclarations du ministre d’Etat et négociateur en chef Egemen Bağış sur les relations entre la Turquie et l’Union européenne, qu’il a prononcées lors de la conférence organisé en commun par le Centre européen de la politique et la Confédération des hommes d’affaires et industrielles de Turquie (TUSKON).

Participant à la réunion organisée par le Centre européen de la politique, un cercle de réflexion à Bruxelles, et la Confédération des hommes d’affaires et industrielles de Turquie (TUSKON), le ministre d’Etat et négociateur en chef Egemen Bağış a fait des déclarations. « Avec le Traité de Lisbonne et l’établissement du second cabinet Barroso, nous sommes entrés dans une nouvelle période avec laquelle l’incertitude est restée dans le passé. L’Union européenne a deux objectif qui sont encourager le bon fonctionnement de la démocratie et devenir un acteur global ; la Turquie partage également ces deux objectifs » a-t-il affirmé.

« Nous somme le point le plus à l’Est de l’occident et le point le plus à l’Ouest de l’orient. Nous représentons les valeurs internationales. Les 25 millions de musulmans, la diaspora turque de 5 millions qui vivent en Europe, suivent de près le processus d’adhésion de la Turquie à l’Union européenne. Par ailleurs la Turquie encourage sa diaspora en Europe à mieux s’intégrer et à apprendre la langue du pays où ils se trouvent. Ce n’est bien sûr pas une assimilation que nous insinuons. Nous les considérons comme les représentants de la Turquie en Europe » a indiqué M. Bağış. « Le Terrorisme international est un problème. Nous devons poursuivre notre partenariat pour lutter contre le terrorisme. Il n’existe pas de terrorisme bienfaisant. Le terrorisme ne fait pas la distinction entre les religions, les langues et les races, il menace toute l’humanité. Nous espérons pouvoir lutter contre le terrorisme ensemble avec l’UE. L’Union européenne et la Turquie ont des problèmes communs et des sujets communs sur lesquels nous discutons. Il s’agit de l’accès sécurisé aux nouvelles sources d’énergie, la recherche de nouveaux marchés, réchauffement global, la sécurité frontalière et la question de l’immigration, la lutte contre le terrorisme et les crimes organisés. La Turquie n’est la source de ces problèmes ; elle est le partenaire de l’Europe pour la résolution de ces problèmes » a-t-il également assuré.

Le ministre d’Etat et négociateur en chef Egemen Bağış s’est également prononcé concernant la question chypriote. « Nous avons adopté une nouvelle stratégie au sujet de Chypre. Nous avons encouragé les chypriotes turcs tout au long du plan Annan, pour qu’ils le soutiennent. Le président Talat et le leader chypriote grec Christofias ont effectué plus de 50 entretiens. Nous sommes pour une solution équitable et équilibrée. L’opinion publique turque ne trouve pas juste que la question chypriote soit présentée comme une condition préalable à l’adhésion à l’UE, tandis que Chypre s’est adhérée à l’UE avec un problème irrésolu. Je suis optimiste concernant une éventuelle solution avant les élections d’avril. Par ailleurs l’UE s’était engagée à lever les isolations visant les chypriotes turcs. Cette promesse n’a pas été tenue. L’application du protocole d’Ankara aura lieu simultanément à la réalisation de cet engagement » a précisé M. Bağış. Le négociateur en chef a également demandé que le Taïwan soit pris comme exemple concernant le commerce direct avec la République turque de Chypre du Nord. « Bien que plusieurs pays ne reconnaissent le Taïwan, ils réalisent tout de même un commerce avec ce pays. Nous attendons la même chose de nos alliés européens, pour la Chypre du Nord » a-t-il martelé. Rappelant que la Turquie soutenait toujours une solution à Chypre, conforme aux principes de l’ONU et accepté par les deux parties, le négociateur en Chef Bağış a indiqué qu’ils « ne pouvaient pas expliquer à leurs électeurs que la question chypriote, qui n’avait pas été un condition préalable pour l’adhésion de la partie chypriote grecque à l’UE, est devenue une condition préalable pour l’adhésion de la Turquie ».

Le négociateur en chef Egemen Bağış a également évoqué d’autres sujets. « La Turquie ce trouve sur le point d’intersection des voies d’énergie. C’est pourquoi la Turquie est un pays avec qui il faut établir le dialogue entre les Etats. En marge de Nabucco, nous soutenons également une liaison d’énergie entre l’Italie, la Grèce et la Turquie. La Turquie est un important élément de la solution concernant la question énergétique. Le problème des immigrés clandestins n’est pas uniquement le problème de la Grèce et de la Turquie. C’est un problème de l’Union européenne. Nous devons nous pencher pour trouver une solution à ce problème. Nous avons entamé les entretiens sur ce sujet. Seulement l’année dernière, 65.000 immigrés ont été mis en garde à vue » a-t-il ajouté.

TRT

Diğer Haberler
TUSKON Bir Köprü De Cidde'ye Kurdu
Afrika'dan 350 İşadamı 'Ticaret Köprüsü'...
TUSKON, 60 Şirket İle Rusya'ya Çıkarma Y...
Türk İşadamları Dostluk Elini Uzattı
İki Parlayan Yıldız Birlikte Küresel Kri...
Türkiye’nin Dinamik Yapısına Krizdeki Av...
Çinliler İle Ortak Yatırımlar Geliyor
Köprü Kuruldu, 300 Milyon Dolarlık Ticar...
Hindistan'ın Altyapı Projeleri Türk İşad...
TUSKON Orta Vadeli Plan'dan Memnun

   Dilek ve Temenniler |  Site Haritası |  Banner Giriş sayfam yap |  Anasayfa   
Her hakkı saklıdır © 2006-2012 Tasarım ve Programlama